Logo Emu Dundee

Huile d’émeu : propriétés et production

Qu’est-ce que c’est ?

Produit majeur des traditions médicinales aborigènes, l’huile d’émeu a longtemps été utilisée pour ses vertus contre la douleur, les problèmes cutanés et les brûlures.

Pourquoi ça marche ?

L’huile d’émeu est reconnue en cosmétique pour sa propriété très pénétrante dans la peau : contrairement à beaucoup d’autres huiles végétales et animales, une application cutanée ne laisse aucun résidu graisseux sur la peau. Contrairement à toutes les autres huiles d’origine animale, l’huile d’émeu ne contient pas de molécules de phospholipides (phospore), et c’est pourquoi les couches de notre peau (épiderme, derme, hypoderme) ne filtrent pas cette huile. Elle la laisse donc passer de façon trans-dermique ou trans-cutanée, ce qui permet

Les 5 bienfaits de l’huile d’émeu

1 Anti-inflammatoire
2 Hydratante
3 Cicatrisante
4 Anti-bactérienne
5 Anti-âge

Les 3 avantages de l’huile d’émeu

  • Hypo-allergène
  • Non-comédogène
  • Transcutanée (proche de la composition du sébum humain)

La force cosmétique et médicinale de l’huile d’émeu pure provient bien évidemment de sa composition atypique. Bien que la composition finale varie en fonction des conditions d’élevages globales, l’huile d’émeu est composée :

  • D’acide oléique (55%)
  • D’acide linoléique (15-20%)
  • D’acide palmitoléique
  • D’acide linoléniques
  • D’acides palmitiques et stéariques (30%)

Concrètement, l’huile d’émeu n’a pas besoin d’ajout de composants ou de transformation notoire pour être efficace dans bien des domaines : elle est naturellement très riche en omégas 3, 6, 7 et 9, qui sont des acides gras « essentiels ».

Ils remplissent ainsi des fonctions nécessaires à l’organisme, qui a besoin d’une source externe pour les assimiler. Les omégas 3 sont particulièrement utiles pour leur action stimulante sur les membranes cellulaires en augmentant les capacités régénératrices et en diminuant les inflammations. Les omégas 6 calment également les réactions inflammatoires et accélèrent le processus de cicatrisation cutanée. En ce qui concerne les omégas 9, ces derniers sont les seuls que l’organisme peut synthétiser lui-même à partir d’acides gras saturés provenant d’autres aliments (viandes, produits laitiers…). Les omégas 9 sont très utiles pour lutter contre les troubles cardiovasculaires et diminuer le mauvais cholestérol.

Comment conserver l’huile d’émeu pure ?

L’huile d’émeu étant composée d’acides gras, elle doit éviter d’être en contact avec l’air, sous peine d’accélérer sa péremption. Idéalement, elle doit être conservée au sec et à l’abri du soleil, dans un contenant hermétique. L’huile d’émeu peut se conserver sur plusieurs mois après sa date d’expiration indiquée si elle a été maintenue dans de bonnes conditions.

Comment choisir une huile d’émeu de qualité ?

1
Fabrication

L’huile d’émeu est produite à partir d’un seul composant d’origine animale : la graisse d’émeu, principalement localisée sur son dos. Après l’avoir filtrée pour ne conserver que notre précieuse matière première, la graisse d’émeu passe par une usine de transformation où elle est fondue pour obtenir de l’huile brute. Après avoir filtré l’eau et les déchets naturels, l’huile d’émeu entame le véritable processus de raffinage. Le raffinage permet d’éliminer l’odeur peu agréable de l’huile, due au surplus de métaux et d’acides gras encore contenus. La dernière étape consiste à injecter de la vapeur directement dans l’huile afin d’en éliminer les dernières bactéries responsables des odeurs, tout en stérilisant le liquide.

L’huile d’émeu pure obtient ainsi une couleur blanche, légèrement transparente, et une texture liquide qui s’accentue avec la chaleur.

Les bonnes pratiques de fabrication permettent d’assurer le respect de normes et de pratiques adéquates pour l’essai, la fabrication, l’entreposage, la manipulation et la distribution des produits de santé naturels. Les bonnes pratiques de fabrication s’appliquent aux aspects suivants :

  • spécifications du produit
  • locaux
  • équipement
  • personnel
  • programme d’hygiène
  • exploitation
  • assurance de la qualité
  • stabilité
  • registres
  • produits stériles
  • échantillons de lot ou lots de fabrication
  • rapports sur les retraits du marché

2
Étiquetage

Au Canada, tous les produits doivent répondre à des normes d’étiquetage sécuritaires.

Sur nos emballages figurent :

  • le nom du produit
  • le numéro de la licence de mise en marché (NPN)
  • la quantité par unité posologique s’il y a lieu
  • la liste intégrale des ingrédients médicinaux et non médicinaux
  • les conditions d’utilisation recommandées (y compris les fins recommandées ou les allégations relatives à la santé, le mode d’administration et la dose)
  • les avertissements, mises en garde, contre-indications et effets indésirables possibles associés au produit, s’il y a lieu
  • les conditions d’entreposage particulières, s’il y a lieu

3
Licence

Pour être vendus au Canada, tous les produits de santé naturels doivent faire l’objet d’une licence de mise en marché. Pour obtenir une licence, les demandeurs doivent présenter à Santé Canada des renseignements détaillés sur le produit, notamment : les ingrédients médicinaux, la source, la dose, l’activité, les ingrédients non médicinaux et l’usage recommandé.

Une fois que Santé Canada a évalué un produit et convenu de son innocuité, de son efficacité et de sa haute qualité, il délivre une licence de mise en marché comportant un numéro de produit naturel (NPN) ou de remède homéopathique (DIN-HM) de huit chiffres. Ce numéro, qui figure sur l’étiquette, confirme que le produit a été examiné et approuvé par Santé Canada.